L'éthylotest est-il obligatoire ? Que dit la loi ? - ActiROUTE

L'éthylotest est-il obligatoire ? Que dit la loi ?

Éthylotest obligatoire
L'éthylotest est un appareil qui permet de mesurer l’alcool dans l'air expiré.

Dans le cadre de la lutte contre l’insécurité routière, en 2012, un décret a rendu l’éthylotest obligatoire pour tous les véhicules terrestres à moteur à l'exclusion des cyclomoteurs. Quand le décret est entré en application en juillet 2012, il était prévu que l’absence d’éthylotest soit sanctionnée par une contravention mais un nouveau décret a finalement supprimé la sanction. L’éthylotest qu’il soit chimique ou électronique est donc bien obligatoire mais le non-respect de cette obligation n’entrainera pas de sanction mais un simple rappel à la loi.

Qu’est-ce qu’un éthylotest ?

Lorsque l’on consomme des boissons alcoolisées, l’alcool passe dans le sang et une partie est expirée par les poumons. L'éthylotest ou l'alcootest est un appareil qui mesure l’alcool (ou éthanol) dans l'air expiré. Il permet d’estimer la quantité d'alcool présent dans l'organisme. Pour contrôler son alcoolémie, il suffit de souffler dans l’embout du dispositif. Le test doit être effectué 30 minutes après la consommation du dernier verre d’alcool si l’on est à jeun et une heure si on ne l’est pas. C’est à ce moment que la concentration d’alcool est à son maximum.

L'éthylotest chimique

L'éthylotest chimique plus connu sous le nom de « ballon » sert à savoir si le seuil légal d’alcoolémie autorisé est atteint. Il s’agit d’un dispositif à usage unique et prêt à l’emploi. Selon les modèles, l’usager devra soit briser les extrémités en plastique du tube, soit exercer une pression sur les extrémités. Puis il faudra souffler dans le ballon pour le gonfler puis placer l'embout en plastique dans l'orifice. Enfin il faudra presser le ballon pour qu’il dégonfle et que l’air passe dans l’autre sens.

Si les cristaux restent jaunes, le test est négatif : vous pouvez alors conduire. Si la couleur passe de l’orange au vert, le test indique la présence d’alcool. Si la coloration verte dépasse le trait rouge, le taux d’alcool autorisé est atteint, il n’est plus possible de prendre le volant. Rappelons que pour qu’un éthylotest chimique soit fiable, il doit être certifié NF, de plus il faut penser à vérifier la date de péremption avant utilisation.

L'éthylotest électronique

Après avoir bu, l'éthylotest électronique permet de mesurer le taux d’alcool dans le sang. Contrairement à l’alcootest chimique, il est réutilisable et est réputé comme étant plus précis. Toutefois le coût à l’achat est également plus élevé puisqu’il faut compter une centaine d’euros en moyenne. Il est très simple d’utilisation, le conducteur qui veut vérifier son alcoolémie avant de prendre la route a juste à souffler dans l’embout. Un capteur électrochimique mesure alors la quantité d’alcool dans l’air expiré et indique sur l’écran LCD le résultat en milligrammes d’alcool par litre d’air expiré.

L'EAD (Éthylotest Anti Démarrage)

L'EAD est un instrument de mesure du taux d'alcool qui est intégré à un véhicule. Si le taux d'alcool est supérieur au taux légal autorisé c’est-à-dire 0,5 gramme par litre de sang, soit 0,25 milligramme par litre d'air expiré, le véhicule ne démarrera pas. Depuis 2015, les véhicules affectés au transport en commun de voyageurs doivent être équipés de ce dispositif. L'EAD peut également être imposé par une décision judiciaire ou administrative notamment suite à une grave infraction au code de la route comme une alcoolémie délictuelle (supérieur ou égal à 0,8 g/litre), un délit de fuite après un accident de la route ou un homicide ou blessures involontaires sous l’emprise de l’alcool.

Réglementation : éthylotest obligatoire ou non ?

Pour réduire le taux de mortalité routière dû à l’alcool au volant qui représente 1/3 des accidents mortels, la loi LOPPSI 2 votée courant mars 2011 et le décret du 28 février 2012 qui entre en vigueur à partir du 1er juillet 2012 stipule que :

« Tout conducteur d'un véhicule terrestre à moteur, à l'exclusion d'un cyclomoteur, doit justifier de la possession d'un éthylotest, non usagé, disponible immédiatement. L'éthylotest mentionné au premier alinéa respecte les conditions de validité, notamment la date de péremption, prévues par son fabricant. Il est revêtu d'une marque de certification ou d'un marquage du fabricant déclarant sa conformité à un modèle bénéficiant d'une attestation de conformité aux normes dont les références sont publiées au Journal officiel de la République française. »

En cas d’absence d’éthylotest, une sanction devait s’appliquer à partir du 1er novembre 2012, le conducteur était passible d’une contravention de 1ère classe (amende forfaitaire de 11 €). Cependant un nouveau décret en février 2013 a supprimé la sanction tout en maintenant l’éthylotest obligatoire. En cas de contrôle par les forces de l’ordre, vous ne risquez pas d’amende si vous n’êtes pas en mesure de présenter votre l’éthylotest obligatoire.