Interdiction de klaxonner en ville : amende et sanctions - ActiROUTE

Interdiction de klaxonner en ville et à la campagne

Klaxonner en ville
Il n'est pas possible d'avertir un usager avec un klaxon, cela dépend des situations.

Il existe des règles de circulation pour que l’ensemble des usagers puissent partager la voie publique. Pour permettre une bonne communication entre ces usagers, les véhicules sont dotés d’un certain nombre d’avertisseurs. L’avertisseur sonore plus communément appelé « Klaxon » sert à prévenir d’un danger. Pour éviter les nuisances sonores en particulier dans les agglomérations, il doit être utilisé à bon escient. En France, klaxonner en ville est interdit. Sous peine de sanction, l’utilisation de l’avertisseur sonore est réglementée et n'est autorisé que dans certaines situations.

Les règles d’usage du klaxon

Nous avons pris l’habitude d’employer le terme « Klaxon » pour nommer l’avertisseur sonore or c’est en réalité une antonomase. À partir du début du XXème siècle, la société Klaxon a commencé à équiper d’avertisseurs sonores les premiers véhicules. Depuis, le terme est resté et est largement employé alors qu’il s’agit d’un abus de langage. L’usage de l’avertisseur sonore est règlementé par le code de la route, l'article R416-1 stipule que :

« Hors agglomération, l'usage des avertisseurs sonores n'est autorisé que pour donner les avertissements nécessaires aux autres usagers de la route.

En agglomération, l'usage de l'avertisseur sonore n'est autorisé qu'en cas de danger immédiat.

Les signaux émis ne doivent pas se prolonger plus qu'il n'est nécessaire. »

En ville

De jour comme de nuit, klaxonner en ville est strictement interdit sauf en cas de danger immédiat c’est-à-dire lorsqu’une situation représente un danger réel et imminent. Il est autorisé de klaxonner pour éviter un accident de la route. Voici quelques exemples où klaxonner en ville est permis :

  • Un autre usager de la route ne vous a pas vu et il y a un risque immédiat de collision
  • Un piéton s’engage sur la chaussée sans regarder et vous risquez de le heurter
  • Un usager change de voie brusquement et risque de vous percuter

En revanche, si vous klaxonnez dans les embouteillages, pour signaler votre priorité de passage, pour saluer un ami, parce qu’un automobiliste ne démarre pas assez vite au feu vert ou encore car vous faîtes partie d’un cortège de mariage, vous pouvez être sanctionné pour usage intempestif du klaxon. D’ailleurs, certains supporters bruyants qui ont célébré à coups de klaxon la victoire des bleus le soir de la finale de la coupe du monde de football en 2018 ont été verbalisé. Le montant de l’amende prévue pour cette infraction est fixé à 35 €.

À la campagne

De jour, hors agglomération, certaines situations vous autorisent à utiliser votre klaxon. Vous pouvez par exemple klaxonner pour signaler votre présence à l'approche d'un croisement ou d'un virage sans visibilité. Il s’agit d’une pratique couramment utilisé sur les routes de montagne. Il est aussi possible de klaxonner avant de dépasser un cycliste ainsi il ne sera pas surpris et pourra serrer à droite s’il le peut. Par contre à la tombée de la nuit, il est préférable d’utiliser ses avertisseurs lumineux. Pour la tranquillité des riverains et éviter la nuisance et pollution sonore engendré par les klaxons, tout avertissement ou signal sonore est proscrit la nuit. L’usage du klaxon est limité aux cas de danger immédiat.

Les sanctions relatives à l’usage du klaxon

Utilisation abusive du klaxon

Le klaxon de voiture se déclenche en appuyant au centre du volant ou selon le modèle du véhicule en actionnant une commande, il émet alors un son très bruyant. Le coup de klaxon fait partie des incivilités quotidiennes dans les villes et est source de nuisances sonores. C’est pourquoi l’usage abusif du klaxon est puni.

Il entraîne une contravention de deuxième classe :

  • Une amende forfaitaire de 35€
  • Une amende minorée de 22€
  • Une amende majorée de 75€
  • Pas de retrait de point

Klaxon non homologué

Si vous décidez de remplacer votre avertisseur sonore, vous devez opter pour un avertisseur homologué pour votre type de véhicule.

Si ce n’est pas le cas, vous êtes passible d’une contravention de troisième classe :

  • Une amende forfaitaire de 68€
  • Une amende minorée de 45€
  • Une amende majorée de 180€
  • Pas de retrait de point

En savoir plus sur les règles de circulation

Pour tout connaitre sur les règles de circulation, vous pouvez consulter :