Lettre 48N, 48SI, 48M et autres lettres concernant le permis - ActiROUTE

Lettre 48N, 48SI, 48M et autres lettres de la préfecture

Lettres de la préfecture
Les lettres de la préfecture, comme la lettre 48N, indiquent aux conducteurs leur nombre de points.

Les lettres de la préfecture sont envoyées en fonction de la variation de votre solde de points : retrait de points ou réattribution. Elles informent le conducteur du nombre de points dont il dispose sur son permis de conduire à points mais peut aussi imposer un stage obligatoire. C’est le cas par exemple pour un conducteur devant faire un stage obligatoire en permis probatoire. Les lettres administratives sont classées par un numéro parfois suivi d’une lettre.

Lettre 48

La lettre 48 est envoyée en courrier simple. Elle informe du solde du permis suite à une infraction ayant entraîné une perte de points comme le chevauchement de la ligne continue, le non-respect du port de la ceinture ou le téléphone au volant par exemple. Sur le courrier, le conducteur trouvera également d’autres informations comme la date de l’infraction, la date de valeur du retrait de points (date prise en compte pour le délai de récupération automatique des points) ainsi que le solde de points restant.

Lettre 48

Lettre 48N

Dans le cadre du permis de conduire probatoire, en commettant une infraction au code de la route entrainant la perte de trois points ou plus, les jeunes conducteurs recevront la lettre recommandée avec accusé de réception 48N. Ce courrier informe les conducteurs novices de l’obligation d'effectuer un stage pour récupérer des points. Ils disposent d’un délai de 4 mois à partir de la réception du courrier pour faire le stage. Le courrier 48N sera nécessaire pour la demande de remboursement de l’amende. Si vous avez perdu la lettre 48N vous pouvez faire une demande écrite de votre relevé intégral d’information à votre préfecture.

Lettre 48SI 

Après plusieurs infractions routières cumulées, le capital points s’épuise. Lorsque le solde de points atteint zéro : le permis est invalidé. C’est le courrier 48SI envoyé en recommandé avec avis de réception qui informe le conducteur de sa situation. Il reprend l’ensemble des infractions commises qui ont conduit à l’invalidation du permis de conduire. Le conducteur dispose de 10 jours pour remettre son permis de conduire français au service de police ou de gendarmerie le plus proche de son domicile. À partir du jour de la restitution du permis, il n’aura plus le droit de conduire pendant 6 mois et devra repasser l’examen du permis (code seulement ou code + conduite selon sa situation).

Lettre 48M 

Depuis le 31 mars 2007, lorsque le capital de points du permis de conduire d’un conducteur atteint ou franchit la barre des 6 points, il reçoit un courrier en recommandé (Réf 48M) pour l’alerter. C’est avant tout une lettre d’information adressée par le ministère de l’intérieur qui rappelle au conducteur qu’il a la possibilité de faire un stage volontaire de sensibilisation à la sécurité routière une fois par an. Il pourra ainsi récupérer jusqu’à 4 points sur son permis de conduire grâce à cette formation de 2 jours consécutifs. La récupération de points de permis est effective dès le lendemain du deuxième jour de stage.

Lettre 46

La lettre administrative 46 est un courrier simple émise par la préfecture. Elle informe le conducteur que son capital de 12 points est reconstitué. La reconstitution totale du capital de points est possible dans deux cas. Conformément à l’article L223-6 du code de la route, un conducteur qui ne commet pas de nouvelles infractions pendant période de 2 ou 3 ans en fonction du type d’infraction peut récupérer la totalité de ses points. Pour récupérer ses points, le conducteur peut aussi effectuer un stage permis à points dans un centre agréé.

Lettre 46D

Avec la loi Loppsi 2 du 14 mars 2011, les délais légaux de récupération automatique des points ont été assouplis. Lorsque le conducteur a commis une infraction entraînant le retrait d'un point (excès de vitesse inférieur à 20 km/h, chevauchement d’une ligne continue ou non-port de gants de moto homologués), le point perdu est recrédité au bout de 6 mois au lieu d’un an auparavant. La réattribution de points est possible à condition que le conducteur ne commette pas d’autres infractions. La lettre 46D est envoyée au conducteur par courrier simple. Elle informe le contrevenant de son nouveau solde de points permis.

Lettre 46B

La réglementation du permis de conduire à points prévoit une récupération automatique des points perdus au bout de 10 ans. Sous conditions, un conducteur qui aurait commis une infraction routière appartenant aux quatre premières classes peut récupérer ses points perdus dans un délai de 10 ans à compter de la date où l’infraction est devenue définitive. Pour cela, son permis ne doit pas avoir fait l’objet d’une invalidation. Il faut aussi savoir que les infractions de 5ème classe et les délits ne sont pas concernés par le dispositif. La lettre 46B informe de la récupération des points après une période de 10 ans.

Lettre 47

Le courrier référence 47 est envoyé par la préfecture du lieu où le conducteur a participé au stage de sensibilisation de la sécurité routière. La formation volontaire ou obligatoire permet de récupérer jusqu’à 4 points dans la limite de son plafond. Elle est dispensée par un formateur titulaire du BAFM (Brevet d'Aptitude à la Formation de Moniteurs) et par un psychologue. La lettre 47 informe le conducteur de son nouveau solde de points permis suite au stage. De plus, elle lui signale qu’il doit respecter un délai d’un an et jour pour faire un autre stage.

Autres informations sur le stage obligatoire en permis probatoire

Outre les informations sur la lettre 48N, 48si et 48m ainsi que les autres lettres de la préfecture, les jeunes conducteurs en permis probatoire ont la possibilité :