Où en est la voiture solaire ?

De nos jours, pour tous les conducteurs le coût d'entretien de leur voiture est scrupuleusement pris en compte, surtout depuis les hausses records de carburant ces derniers jours / semaines. Si le lien entre les prix à la pompe et le budget automobile est bien établi, il faut comprendre qu'il est difficile de se passer de ces énergies fossiles actuellement et ce, malgré l'émergence des véhicules électriques. Pour autant, les constructeurs automobiles continuent de faire preuve d'imagination, notamment avec la voiture solaire. Présenté au monde pour la première fois en 1955, la voiture solaire a depuis parcouru bien du chemin. Assez pour apparaître dans le paysage urbain ?

Voiture solaire
La voiture solaire à moteur électrique se sert de l'énergie solaire pour rouler et ce, quel que soit le constructeur auto.

Fonctionnement de la voiture solaire

La voiture solaire est une voiture électrique équipée de panneaux solaires, le plus souvent sur le toit. Grâce à ses cellules solaires photovoltaïques, elles convertissent une partie des rayons du soleil en énergie électrique. Cette énergie est ensuite stockée dans la batterie du véhicule (ou les batteries, selon les modèles).

Une voiture propre capable de produire sa propre énergie

La voiture solaire a de nombreux atouts :

  • Elle fonctionne avec une énergie renouvelable, le soleil.
  • Elle n'émet pas de gaz à effet de serre (ou peu, selon les modèles).
  • Elle est silencieuse, diminuant les nuisances sonores en ville.

De même, la voiture à énergie solaire vous permettra de réaliser un certain nombre d'économie. Au niveau de son alimentation, le véhicule profite de l'ensoleillement (gratuit) pour se recharger à l'arrêt partiellement ou complètement. Au niveau de son entretien, ce dernier étant plus fiable que les voitures à moteur diesel / essence. Vous aurez moins de réparations à faire / à prévoir, si ce n'est sur les pneus.

Fort de ses avantages, de nombreux constructeurs se sont lancés dans le marché des voitures solaires, avec l'espoir de commercialiser un jour ce véhicule électrique au grand public.

La Lightyear One, le modèle le plus avancé au monde

La société Lightyear est une des pionnières dans la technologie solaire. Fondée en 2016 par des anciens étudiants et participants au World Solar Challenge (compétition opposant des voitures électriques propulsées grâce à l'énergie du soleil en Australie), le constructeur hollandais a depuis présenté un certain nombre de prototype, dont dernièrement sa berline, Lightyear One.

Une autonomie de plus de 400 km sur autoroute

Lors de son dernier test, en janvier 2022, la Lightyear One a pu parcourir plus de 400 km, avec sa batterie de 60 kWh, à une vitesse avoisinant les 130 km/h. Ce test de grandeur nature vient valider le précédent test effectué en juillet 2021, où la voiture solaire avait parcouru 709 km sur la piste d'Adenhoven, en Allemagne, assurant ainsi la promesse de rendement initiale : "une autonomie de 700 km, sans recharge".

Bien que les résultats seraient sans doute inférieurs en conditions réelles, la société hollandaise est plutôt confiante quant à l'avenir de ses véhicules solaires :

  • La production de la Lightyear One commencera bientôt, pour une commercialisation prévue dans l'année.
  • En 2025, la sortie d'une Lightyear Two est prévue, une auto tout public coûtant 30 000 € (One = 150 000 €).

Les autres véhicules électriques solaires

Outre Lightyear, d'autres sociétés ont su tirer profit du soleil pour faire fonctionner leurs voitures à moteur électrique. C'est le cas de Sono Motors en Europe, avec le Son Motors Sion. Outre son énergie renouvelable, la voiture solaire allemande se démarque par son prix compétitif (28 500 €, dont 500 € pour la précommande) et par ses matériaux recyclables. Toutefois, le Son Motors Sion ne dispose très peu de personnalisation. Il dispose d'une seule couleur (noire) et de peu d'options. De même, son autonomie reste limitée : un peu plus de 300 km un plein grâce à sa batterie de 54 kWh.

Aptera Motors n'en est pas en reste avec sa voiture solaire électrique à trois roues, déclinable en 4 versions. Avec une autonomie maximale atteignant les 1 600 km, grâce à ses 180 panneaux solaires et sa batterie de 100 kWh, le constructeur automobile envisage de produire près de 20 000 véhicules Aptera d'ici la fin de l'année.

Du temps avant de voir des voitures solaires partout

Sono Motors n'est pas le seul fabriquant auto confronté à ce problème d'autonomie. En effet, le rendement des cellules photovoltaïques s'avère, à l'heure actuelles, plutôt faibles. Elles ne permettent pas de convertir en totalité l'ensoleillement en énergie, entre 25% et 40% selon les panneaux solaires, la poussière sur le toit n'aidant pas.

C'est pourquoi les prochains véhicules en circulation, à l'exception de d'Aptera, ne seront pas "100% solaire". Lightyear estime que sa Lightyear One fonctionnera grâce à 40% d'énergie solaire, 24% pour Sono Motors.

Vous l'avez compris. La voiture solaire n'en est qu'à son aube. En tout comme dans les rues car les enfants peuvent d'ores et déjà jouer avec, le principe de recharge étant le même (un panneau solaire sur le toit). Les technologies liées aux véhicules électriques solaires doivent encore mûrir sur plusieurs points avant de trouver son public, notamment sur le rendement des panneaux solaires, sur l'autonomie des batteries et sa recharge. Dès 2025, nous pourrons sans doute entrevoir un des moyens de transport de demain.

Et peut-être même en France, qui sait ?