La Sécurité Routière lance le simulateur d’impact pour sa nouvelle campagne de sensibilisation - ActiROUTE

La Sécurité Routière lance le simulateur d’impact pour sa nouvelle campagne

De nombreux usagers doivent se partager l’espace public : véhicules motorisés, cyclistes et piétons. Ces derniers sont considérés comme des usagers vulnérables car ils sont particulièrement exposés en cas de collision. Les piétons doivent donc se montrer très attentifs en particulier quand ils traversent la chaussée. Ainsi, la traversée doit se faire uniquement lorsque le petit bonhomme lumineux est vert. Le simulateur d’impact mis en place à l'occasion de la septième édition de la quinzaine régionale des usagers vulnérables, du 15 au 18 mai 2017, a pour objectif de sensibiliser les piétons aux dangers de la route.

Simulateur d’impact
"Ne prenez pas le risque de voir la mort en face." / Sécurité Routière - Mai 2017

Le fonctionnement du simulateur d’impact

Dans une région comptant plus de 4 500 piétons victimes d’accident, le 22 mars 2017, la Sécurité Routière en collaboration avec l’Agence Serviceplan a mis en place une opération inédite en Île-de-France : le simulateur d’impact. Il s’agit d’un dispositif digital et interactif placé aux abords d’un passage piétons très fréquenté. Le simulateur est équipé d’un haut-parleur diffusant un bruit de crissement de pneu et de freinage lorsque qu’un piéton traverse alors que le bonhomme est rouge.

Un appareil photo prend alors un cliché du piéton surpris, parfois paniqué et pris en flagrant délit. La photo du piéton en infraction est alors directement diffusée sur le panneau d’affichage avec le message de prévention suivant : « Ne prenez pas le risque de voir la mort en face. Traversez en respectant les feux de signalisation ». Il devient alors malgré lui, l’acteur d’une campagne de sensibilisation de la sécurité routière.

L’intérêt du simulateur d’impact

Au lieu d’un énième spot vidéo rappelant les dangers de la route, il faut saluer cette initiative plutôt originale de la part de la sécurité routière. Le simulateur d’impact a contribué à faire prendre conscience aux piétons qu’il est dangereux de passer lorsque le bonhomme est rouge (et même s’il ne semble pas avoir de véhicules sur la chaussée). Il a été mis en place afin de lutter contre les comportements dangereux des piétons, l’inattention ou la traversée volontaire alors que le bonhomme est rouge. Les objectifs du simulateur sont multiples : inciter au respect du code de la route par l’éducation routière, réduire le nombre d’accidents et faire reculer la mortalité sur les routes.

Droit et devoir du piétons

Un piéton est un usager qui se déplace à pied sur le trottoir ou la chaussée. Les personnes en situation d’handicap en chaise roulante, les personnes circulant en skateboard ou en trottinette sont aussi assimilées à des piétons. Le code de la route veut protéger le piéton en lui accordant la priorité sur la chaussée. L’article R415-11 du code précise qu’il est obligatoire de  céder le passage à un piéton engagé sur la chaussée. En cas d’infraction, le conducteur s’expose à une contravention de 4ème classe et au retrait de 6 points sur son permis.

Il faut souligner que s’il a des droits, le piéton a également des devoirs, ne pas traverser quand le bonhomme rouge en fait partie. Si Outre-Rhin, les citoyens allemands respectent scrupuleusement cette règle, en France ce n’est pas toujours le cas et de nombreux piétons ne sont pas aussi disciplinés. Pour la sécurité de tous, rappelons les principales règles de circulation pour les piétons :

  • Empruntez le trottoir quand c’est possible
  • Pour traverser la chaussée, il faut utiliser les passages piétons sauf s’il n’y en a pas à moins de 50 mètres
  • Attendre que le bonhomme soit vert pour traverser

Même si cela est rarement appliqué, le non-respect de ces règles par le piéton est passible d’une contravention de 1ère classe. Il peut être verbalisé et devoir payer une amende forfaitaire d’un montant de 4 €, majorée à 7€ en l’absence de paiement dans les 45 jours.