Feux de circulation : infractions, fonctionnement - ActiROUTE

Feux de circulation

Feux de circulation
Les feux régulent la circulation routière. C’est la couleur indiquée par le feu qui indique aux conducteurs s’ils sont autorisés à passer.

Implantés aux intersections, les feux de circulation ont pour fonction de réguler la circulation routière. Selon la couleur indiquée, les feux tricolores déterminent l’ordre de passage des usagers de la route. Pour aborder et franchir un feu de la circulation en toute sécurité, il est nécessaire de connaitre les règles de priorité qui s’y rattachent. Elles sont plutôt simples, le feu vert autorise le passage alors que le feu orange ou rouge impose l’arrêt. Le non-respect des feux de circulation notamment de l’arrêt au feu rouge, expose le conducteur à plusieurs sanctions : un retrait de points, un PV ainsi qu’une suspension de permis.

Rappel de la législation en vigueur

Le non-respect de l’arrêt au feu rouge constitue une infraction de 4ème classe, sanctionnée par le retrait de quatre points du permis. De plus, le conducteur est passible d’une amende forfaitaire de 135 € (amende minorée : 90 € ; amende majorée : 375€) et d’une suspension du permis de conduire (3 ans maximum).

Le feu orange (ou feu jaune) a pour fonction d’indiquer que le feu va passer au rouge. Le conducteur doit impérativement s’arrêter dès lors que toutes les conditions de sécurité sont réunies. En cas de non-respect du feu orange, le conducteur peut être sanctionné par un PV d’un montant de 35 €. En effet, l’article R212-31 du code de la route précise que :

"Tout conducteur doit marquer l’arrêt devant un feu de signalisation jaune fixe, sauf dans le cas où, lors de l’allumage dudit feu, le conducteur ne peut plus arrêter son véhicule dans des conditions de sécurité suffisantes.

Le fait, pour tout conducteur, de contrevenir aux dispositions du présent article est puni de l’amende prévue pour les contraventions de la deuxième classe. "

Le respect des feux de circulation

Les feux de circulation sont commandés par un contrôleur de feux. Ces signaux routiers permettent non seulement la gestion du trafic routier en d’évitant les embouteillages mais facilitent également la traversée de la chaussée pour les piétons. En France, le cycle de feu utilisé pour les feux de signalisation est une séquence à trois états et à trois couleurs. Dans un premier temps, le feu est rouge (position du haut) puis passe au vert (position du bas) et à l’orange (position du milieu) avant de repasser au rouge.

Le feu vert

Le feu vert indique aux conducteurs qu’ils sont autorisés à passer, de continuer tout droit, de tourner à droite ou à gauche. Si vous désirez tourner à gauche, il faudra impérativement céder la priorité aux usagers de la route qui arrivent en face avant de s’engager.

Le feu jaune (ou feu orange)

Lorsqu’un feu passe à l’orange, les conducteurs ont l’obligation de s’arrêter. Toutefois, selon l’article R412-31 du code, le franchissement du feu peut être toléré s’il ne peut pas s’arrêter dans des conditions de sécurité suffisantes. Le feu orange dure entre 3 et 5 secondes, il indique que le feu va bientôt passer au rouge.

Le feu rouge

Le feu rouge indique un arrêt obligatoire, les conducteurs ne sont pas autorisés à franchir la ligne d’effet du signal. S’il n’y a pas de marquage au sol, l’arrêt doit s’effectuer au niveau du feu. Griller un feu rouge constitue une infraction grave et est susceptible de provoquer un accident de la route.

Les feux en forme de flèches

En présence de feux en forme de flèches, les conducteurs doivent se comporter de la même manière qu’en présence d’un feu tricolore classique. Ils peuvent franchir le feu dans le bon sens de la flèche lorsqu’elle est verte et s’arrêter lorsque la flèche est orange ou rouge.

Le feu rouge avec une flèche clignotante

Dans ce cas de figure, il est autorisé de franchir le feu mais il faudra respecter certaines conditions. Il faut obligatoirement se diriger dans le sens indiqué par la flèche et il faudra céder le passage aux piétons et aux véhicules circulant sur la route abordée.

Le feu clignotant en bas

Lorsque le feu orange du bas clignote, il fait office de feu vert, l’usager est autorisé à passer. Toutefois, la fonction de ce feu clignotant est d’attirer l’attention du conducteur sur un danger particulier, celui-ci devra donc avant de franchir l’intersection effectuer plusieurs contrôles visuels pour s’assurer qu’il peut passer en toute sécurité.

Les feux en panne

Le feu orange clignotant au milieu peut indiquer que le feu est en panne, tout comme le fait que les feux sont éteints. Dans ce cas précis, c’est la règle de priorité à droite qui s’applique si aucun panneau de signalisation routière n’est apposé en bas du feu. Il faudra donc ralentir et aborder l’intersection avec prudence.

Le radar de feu

C’est pour améliorer la sécurité routière que les premières cabines de radar ont été installées en 2009. Le rôle du radar de feu est de contrôler les infractions commises aux feux tricolores plus particulièrement le franchissement du feu lorsque celui-ci est rouge.

En savoir plus sur les règles de priorité

En France, 14 % des accidents sont liés à des refus de priorité. Afin d’améliorer la sécurité routière, il est primordial de connaitre ces règles. Pour vous informer sur le sujet, vous pourriez être intéressé par :