Comment réduire le prix du permis de conduire ? - ActiROUTE

Comment réduire le prix du permis de conduire ?

Le prix du permis de conduire dépend de différents facteurs : de la zone géographique, de la concurrence entre auto-écoles, de la méthode d’apprentissage et enfin, des outils alloués à la formation. Même si des études ont démontré qu’il était souvent moins cher dans le Nord qu’en Île-de-France ou en Haute-Savoie, le permis représente une dépense importante, pas toujours évidente à assumer pour les parents ou le jeune étudiant. Paradoxalement, le permis reste plus que jamais indispensable dans certaines situations : lorsque l’on habite en zone rurale ou pour trouver un emploi par exemple. Heureusement, il existe de multiples solutions pour réduire le prix du permis de conduire.

Réduire le prix du permis de conduire
De nombreuses solutions existent pour réduire le prix du permis de conduire et faciliter son financement.

Diminuer le prix du permis grâce aux divers modes de financement 

Le permis voiture ou moto au prix d’1 € par jour

Dispositif réservé aux jeunes de 15-25 ans, le permis à 1 € par jour correspond à un prêt mais sans intérêts. Cet emprunt s’adresse aussi bien aux jeunes souhaitant passer le permis voiture (catégorie B) qu’aux candidats désireux de conduire un deux-roues en passant le permis A1 ou A2.

Cet emprunt facilite l’accès au permis puisqu’il permet à l’apprenant d’étaler le prix du permis sur plusieurs mois en payant de faibles mensualités (30 € par mois).

Pour bénéficier de cette aide, vous devez trouver une auto-école qui propose le permis à 1 € par jour. Tapez le nom de votre ville puis filtrez votre recherche par « Financement » pour les identifier facilement sur la plateforme web de l’éditeur. Pour information, depuis le 1er janvier 2020, seules les écoles de conduite labellisées ont le droit de proposer ce mode de financement. Un gage supplémentaire de qualité pour les apprentis conducteurs ! Au préalable, n’oubliez pas de contacter votre banque habituelle en vue de l’obtention du prêt associé à ce dispositif.

Le permis de conduire à prix réduit grâce au CPF

Depuis 2017, financer son permis grâce au Compte Professionnel de Formation, c’est possible ! Ce moyen d’abaisser le tarif du permis concerne plutôt les jeunes actifs puisqu’il est nécessaire d’avoir acquis suffisamment de droits à formation sur son CPF. Les catégories de permis de conduire éligibles au CPF concernent aussi bien le permis B que la formation professionnelle avec les catégories de permis liées au transport de marchandises et de voyageurs (groupes C et D). Dans tous les cas, cette démarche doit s’inscrire dans un projet professionnel. Enfin, cette aide est conditionnée par l’inscription au sein d’une auto-école agréée organisme de formation.

Si vous souhaitez financer votre permis grâce au CPF, vous devez créer un dossier de formation sur moncompteformation.gouv.fr, choisir une école de conduite agréée, puis transmettre votre dossier complet à l’organisme collecteur (OPCA) dont vous dépendez.

Le permis à petit prix avec les aides locales

Partant du constat que le coût du permis voiture est un frein à l’employabilité des jeunes, beaucoup de collectivités locales ont mis en place des coups de pouce financiers sous la forme de bourse au permis, prêt ou autres. Les auto-écoles qui participent aux aides des collectivités locales sont également facilement reconnaissables sur la plateforme auto-ecole.codesrousseau.fr.

Pour accéder aux aides locales et payer votre permis de conduire moins cher, renseignez-vous auprès de la mairie de votre domicile, de Pôle Emploi ou de la mission locale.

Réduire le tarif du permis en choisissant la conduite accompagnée

La conduite accompagnée : le petit prix, la réussite en plus !

Accessible dès 15 ans, la conduite accompagnée (ou AAC) permet d’acquérir les compétences liées à la conduite avec une auto-école puis de les consolider avec un proche expérimenté. Ce mode d’apprentissage est soumis à l’accord des parents et de l’assureur concernant le véhicule et l’accompagnateur. Pendant toute la durée de la formation, l’apprenant est suivi par une auto-école qu’il rencontre régulièrement (avec son accompagnateur) au cours de rendez-vous pédagogiques obligatoires. Enfin, cette formation implique de conduire pendant un an minimum et de parcourir au moins 3 000 kilomètres.

Comment la conduite accompagnée diminue-t-elle le prix du permis ?

Les premiers éléments de réponse sont mathématiques ! Selon le dernier bilan (chiffres d’octobre 2018) établi par le ministère de l’Intérieur, 74 % des apprenants en conduite accompagnée ont obtenu leur permis du premier coup contre 57 % des candidats en filière traditionnelle. Par ailleurs, 20 heures de conduite suffisent, en moyenne, en AAC contre 35 en formation traditionnelle. Le prix du permis étant proportionnel au nombre de cours et de passages d’examen nécessaires pour l’obtenir, on comprend bien comment le choix de la conduite accompagnée permet de diminuer considérablement son coût. Enfin, il existe une dernière variable : l’assurance jeune conducteur ! Elle est en général moins élevée après une formation AAC.

Abaisser le prix du permis de conduire grâce à la conduite supervisée

La conduite supervisée : faible tarif et confiance retrouvée !

Pour prétendre à la conduite supervisée, il faut être âgé de 18 ans minimum et avoir déjà obtenu le code. Ce type de formation s’adresse aux candidats ayant déjà suivi une formation pratique en école de conduite. Comme l’AAC, la conduite supervisée est également conditionnée par la présence systématique d’un accompagnateur qui doit être approuvé par l’assureur. En revanche, elle n’est pas soumise à un kilométrage minimum.

Comment la conduite supervisée réduit-elle le tarif du permis de conduire ?

Dans la mesure où, comme pour la conduite accompagnée, l’élève consolide son apprentissage en situation réelle en présence du conducteur de son choix, il paie moins de cours de conduite en auto-école. En cela, la conduite supervisée constitue un moyen parmi d’autres de diminuer le prix du permis tout en retrouvant une certaine confiance au volant.

Réduire le tarif du permis en le passant dans certains départements

Si l’enquête référente menée par UFC-Que choisir fixe le prix moyen du permis de conduire à 1 804 €, elle montre surtout les disparités de tarifs en fonction de la localisation des auto-écoles.

Top 5 des départements où le permis revient le moins cher :

  1. Le territoire de Belfort (1 468 €*)
  2. Le Nord (1 484 €)
  3. Le DOM de la Nouvelle-Calédonie (1 551 €)
  4. Le Gard (1 578 €)
  5. Les Pyrénées-Orientales (1 589 €)

* Coût complet moyen de la formation au permis sur la base de 35 heures de conduite (source UFC-Que Choisir 2 016)

Bien entendu, il n’est pas forcément judicieux de se former au permis de conduire à Lille lorsqu’on vit à Marseille mais anticiper ou retarder votre projet peut valoir le coup dans certaines situations. Une formation d’un ou deux ans en dehors du domicile ou un déménagement imminent dans un autre département par exemple, pourrait très bien vous faire économiser 500 € sur votre permis ! Ce gain potentiel suffit à motiver la demande de différents devis en tout cas.

Autant de devis à étudier minutieusement et à comparer car un « permis pas cher » ne va pas toujours de pair avec une formation de qualité. Et quand il s’agit de sécurité, mieux vaut être certain de faire le bon choix pour le coup !