Les principales règles du code de la route - ActiROUTE

Les principales règles du code de la route

Règles du code de la route
Les règles du code de la route qui font partie intégrante de la formation à la conduite.

Le code de la route est l’ensemble de la réglementation relative à l’utilisation de la voie publique par les usagers. En 1921, un décret institue le premier code de la route français. Son but étant de réguler la circulation automobile, des bicyclettes, des piétons et des voitures attelées. Depuis sa première version, le code de la route a évolué, il a été complété et adapté en fonction de l’évolution des infrastructures et de l’avancée technologique. Dans cet article, nous allons aborder les principales règles du code de la route.

Les règles du code de la route sur la signalisation

Il est primordial de connaitre tous les panneaux de signalisation, on parle de signalisation verticale. Ils sont une aide précieuse pour le conducteur lors de ses déplacements. En fonction de sa forme, de sa couleur et de son symbole, le conducteur pourra mieux comprendre la signification de chaque panneau. Un panneau triangulaire annonce un danger, un panneau rond indique une interdiction ou une obligation, un panneau carré donne une indication. La couleur du panneau est également importante et il faut distinguer la signalisation routière permanente et temporaire reconnaissable à sa couleur jaune.

La signalisation horizontale désigne l'ensemble des indications au sol : lignes, flèches, inscriptions, dessins, indications et autres marquages spécifiques. Par exemple les lignes situées au milieu de la chaussée vous donnent des indications sur le type de voie, autorise ou non un dépassement ou un changement de direction. Une signalisation horizontale peut aussi être mis en place pour les voies réservées :

  • Véhicules lents
  • Voie de bus
  • Piste cyclable

Les passages piétons constituent également un élément de signalisation horizontale. Sur ces passages, les piétons sont prioritaires.

Intersections et règles de priorité

Lors du franchissement d’une intersection c'est-à-dire au croisement d’une ou plusieurs routes, afin de ne pas provoquer un accident de la route, le conducteur doit impérativement connaitre les règles de priorité qui s’appliquent. L’ordre de passage peut être déterminé par un panneau. En présence d’un « Cédez le passage », si d’autres usagers arrivent vous devez céder le passage à droite et à gauche. Le panneau « Stop » vous obligera également à céder le passage à droite et à gauche mais en plus vous devrez marquez un arrêt complet.

Sur un feu tricolore, c’est la couleur du feu qui va m’indiquer si je suis autorisé à passer ou non. Au feu vert, je peux franchir l’intersection si les conditions de circulation font que je ne vais pas bloquer le trafic dans l’intersection dans laquelle je m’engage. Dans le cas contraire, je dois m’arrêter au feu vert. Lorsque le feu est orange, je m’arrête en m’assurant que le véhicule de derrière ne me suit pas de trop près. Enfin le feu rouge impose un arrêt obligatoire. Si les feux de signalisation ne fonctionnent pas ou en l’absence de panneaux routiers, c’est la priorité à droite qui s’applique.

Les règles du code de la route sur la limitation de vitesse

Les limitations de vitesse sont l’une des règles du code de la route à connaitre dès l’apprentissage de la conduite. La vitesse est limitée en fonction de divers critères : le lieu, le type de route, les conditions météorologiques et le statut du conducteur. En agglomération, la vitesse maximale autorisée est de 50 km/h parfois de 30km/h dans certaines zones. Hors agglomération, depuis le 1er juillet 2018, la vitesse est limitée à 80 km/h sur toutes les routes secondaires. Sur les routes à deux chaussées séparées par un terre-plein central, la vitesse est limitée à 110 km/h. Sur les autoroutes, la vitesse est limitée à 130 km/h.

Il faut savoir que lorsque les conditions climatiques ne sont pas bonnes (pluie, grêle, neige ou brouillard), la vitesse autorisée est abaissée. Elle passe à 100 km/h sur les autoroutes urbaines limitées à 110 km/h et à 110 km/h sur l’autoroute. Lorsque que la visibilité est inférieure à 50 mètres, pour des raisons de sécurité, la vitesse est limitée à 50 km/h pour tous type de routes. Enfin les jeunes conducteurs avec un permis probatoire sont soumis à une limitation de vitesse spécifique : 110 km/h sur l’autoroute, 100 km/h sur les routes séparées par un terre- plein central et 80 km/h sur les autres routes hors agglomération.

Les règles du code de la route sur le placement sur la voie, les croisements et dépassements

Se placer correctement sur la voie fait partie des règles du code de la route qu’il est impératif de connaitre. Il faut toujours se placer sur la voie la plus à droite sans empiéter ni gêner les autres voies de circulation. Il ne faut emprunter la voie de gauche uniquement pour tourner à gauche ou pour effectuer un dépassement. Il est interdit de circuler dans une voie réservée à d’autres usagers (voies de bus ou piste cyclable). Quand deux véhicules se croisent dans un sens de circulation opposé, le code de la route a établi des règles à respecter comme le fait de devoir céder la priorité aux véhicules lourds par exemple.

Lors d’un croisement de nuit, l’utilisation des feux est réglementée de même que l’usage des feux de brouillard afin de ne pas gêner les autres usagers. Pour indiquer ce que l’on va faire, lors d’un changement de direction par exemple, il est primordial d’effectuer les contrôles nécessaires et d’enclencher son clignotant. Les dépassements répondent également à des règles qui sont fixées par le code de la route. Ils doivent se faire par la gauche sauf dans le cas où un usager tourne à gauche.

L’arrêt et le stationnement

Un véhicule est considéré comme étant à l’arrêt lorsqu’il est immobilisé de façon temporaire et de courte durée. L’arrêt peut servir à faire descendre ou monter des passagers ou encore charger ou décharger le véhicule. Dans tous les cas, le conducteur ne doit pas s’éloigner de son véhicule. En agglomération, l’arrêt se fait généralement dans le sens de la marche. Hors agglomération, c’est sur l’accotement qu’il faudra s’arrêter pour ne pas gêner la circulation. En agglomération, le stationnement obéit à des règles spécifiques, il n’est pas possible de se garer n’importe où. Des panneaux et marquages au sol indiquent aux conducteurs les zones où ils ont le droit de se stationner ou non. Les places de stationnement peuvent être gratuites, payantes ou encore nécessité un disque de stationnement.

Réviser et passer le code

Pour la formation théorique à l’examen du permis de conduire, le candidat a le choix entre de nombreuses options pour apprendre le code. Traditionnellement, il va suivre des leçons de code avec une monitrice ou un moniteur d’auto-école. S’il passe l’examen du permis en candidat libre, il peut acheter un livre de code comme le code Rousseau et réviser le code lui-même. Il peut aussi opter pour des cours de code en ligne. L’obtention du permis de conduire passe obligatoirement par la réussite de l’examen du code de la route. Ceci concerne toutes les catégories de permis de conduire (permis moto, permis B ou permis poids lourds). Pour obtenir le code, il faut répondre à un QCM (Questionnaire à Choix Multiples) de 40 questions et faire 5 fautes maximum.

En savoir plus sur le code de la route

Pour que les règles relatives à la circulation routière n’aient plus de secret pour vous, vous pouvez consulter :