Formation éco-conduite, conduite écologique - ActiROUTE

Éco-conduite

Formation éco-Conduite
La formation éco-conduite peut être faite aussi bien en inter qu'en intra entreprise.

L’éco-conduite c’est un style de conduite responsable et économe qui permet une réduction de la consommation de carburant, de limiter les émissions de gaz à effet de serre mais aussi le risque d’accidents de la route. La formation éco-conduite permettra aux stagiaires d'assimiler les enjeux du développement durable et de la sécurité routière. Elle leur apportera toutes les solutions à mettre en œuvre au quotidien pour adopter les principes d’une conduite écologique et économique tout en réduisant le risque routier.

Objectifs de la formation éco-conduite

Connaître les enjeux de la conduite économique et écologique

Avec l’augmentation constante du prix du carburant, en adoptant l’éco-conduite il est possible de réaliser d’importantes économies sur ce poste de dépense. Pour une entreprise qui possède beaucoup de véhicules, cela peut représenter une somme non négligeable. La conduite éco responsable participe également à préserver l’environnement en réduisant les gaz polluants émis par les véhicules. Il faut savoir qu’en France le secteur du transport (transport de voyageurs ou transport de marchandises) est responsable d’un tiers des émissions de CO2 responsable du réchauffement climatique. Concernant les poids lourds, on parle davantage de conduite rationnelle.

Une conduite préventive et rationnelle limite non seulement la pollution et l’impact sur l’environnement mais elle diminue aussi les frais d’entretien des véhicules. Les pneumatiques, les pièces mécaniques sont moins usées et la durée de vie du véhicule est allongée. La formation éco-conduite permet de réduire l’impact environnemental et l’empreinte carbone d’une entreprise. De plus, une conduite plus souple, plus anticipative permet la prévention du risque routier.

Evaluer son comportement routier et évaluer sa consommation

La formation éco-conduite pousse le stagiaire à réfléchir sur ses habitudes de conduite et à opérer un changement de comportement. Si l’on compare deux conducteurs, l’un pratiquant une conduite agressive et l’autre une conduite souple, on constate qu’il est possible d’économiser entre un à deux litres de carburant pour 100 km. En effectuant 15 000 km/an, l’économie peut atteindre 300 € pour l’utilisation d’un véhicule diesel et 400 € pour un véhicule essence (Données de mars 2008 publiées par l’Agence européenne pour l’environnement).

Diminuer le risque d'accident

Pratiquer l’éco-conduite contribue à améliorer la sécurité routière sans allonger le temps de parcours. En effet, les grands principes de l’éco conduite participent à rendre les routes plus sûres : un meilleur entretien du véhicule, le respect du code de la route, des limitations de vitesse, des distances de sécurité engendrant moins de stress au volant. Le nombre d’accidents pourrait être diminué de 10 à 15 % et les dommages physiques et matériels en cas d’accident seraient réduits.

Déroulement du plan de formation

La formation éco-conduite se déroule sur 1 journée, soit 7h de formation et est animée par un intervenant formateur en sécurité routière. Le stage est basé sur l'alternance entre la formation théorique et la formation pratique. Du matériel embarqué de mesure de la consommation d'essence ou de diesel sera utilisé pendant la phase pratique.

1) Conduite sur un parcours déterminé et enregistrement de données liées aux habitudes de conduite et à la consommation de carburant,

2) Débriefing en salle et exploitation des données,

3) Apport de connaissances en matière de conduite éco,

4) Retour en conduite sur le même parcours, mise en pratique,

5) Analyse des données enregistrées par notre appareil de mesure embarqué,

6) Synthèse de la formation éco-conduite,

7) Remise d'un livret de synthèse et des attestations de suivi de formation.

Cinq règles de l'éco-conduite

1. Changer les rapports à bas régime moteur

Pour adopter une conduite respectueuse de l'environnement il faut changer les rapports à bas régime moteur, mais pas trop. En effet, avec l’augmentation de la vitesse du moteur, une partie de l’énergie est perdue par la friction mécanique. En conduisant à un régime moteur inférieur, on limite ces pertes et on consomme moins de carburant. Il faut donc monter les rapports rapidement. Le tachymètre (compte-tours) est donc très utile pour changer de vitesse au bon moment. Suivre une formation éco-conduite vous donnera les clés d'un changement de rapports efficace pour réaliser des économies de carburant.

2. Maintenir une vitesse régulière

La deuxième règle de l'éco-conduite est d'utiliser le plus haut rapport possible. Trop d’accélérations et de freinages demandent beaucoup une consommation d’énergie plus importante et donc plus de carburant. A l’accélération, l’énergie du carburant propulse le véhicule. Cette énergie se dissipe au freinage. De ce fait, il faut éviter les freinages et les accélérations inutiles. A une vitesse constante, la perte d’énergie et de carburant reste faible. Le gain de consommation peut atteindre 38 % en fonction du véhicule utilisé. Apprenez à maintenir une vitesse régulière et vous pourrez économiser du carburant avec la formation éco-conduite.

3. Utiliser un régime moteur le plus bas possible

Un rapport de vitesse haut peut être engagé à des régimes moteurs faibles. La pédale d’accélérateur agit sur la valve qui contrôle la quantité d’air admise dans le moteur. Le module de contrôle du moteur (injection électronique) calcule la quantité de carburant nécessaire en fonction du régime moteur. Une petite réduction du régime signifie un moindre besoin de carburant. La formation éco-conduite vous enseignera quelques méthodes pour économiser le carburant et préserver vos freins avec une utilisation plus efficace de la pédale d'accélérateur, de la boîte de vitesse ainsi que du frein moteur.

4. Anticiper le trafic et adopter une conduite "zen"

Le conducteur doit regarder loin afin d’anticiper des situations dangereuses. Certaines conditions de circulation ne permettent pas de rouler au maximum de la vitesse autorisée. Mais en adaptant sa vitesse, on économise du carburant. La résistance au roulement augmente en fonction de la vitesse du véhicule, ce qui explique pourquoi la consommation est moins importante à 120 km/h qu’à 130 km/h. Conduire moins vite prévient les embouteillages et les accidents. Conduire « zen » est synonyme d’économie de carburant, réduit le stress et augmente la sécurité routière. Pour seulement quelques km/h de moins la consommation peut varier de 2 à 5 %. Autre paramètre important : conduire moins vite réduit la distance de freinage. Changez vos habitudes de conduite pour une conduite automobile plus « zen » et plus d'anticipation afin de réduire les risques professionnels grâce à la formation éco-conduite.

5. Entretenir son véhicule

Les pneus jouent un rôle essentiel dans l’éco-conduite, une mauvaise pression des pneumatiques (pneus sous-gonflés) ou un véhicule trop chargé peuvent entraîner une surconsommation de carburant de près de 8 %. Les préconisations des constructeurs ne sont pas toujours très adaptées, découvrez les règles à respecter pour optimiser l'équation entre la consommation de carburant et confort des passagers grâce à la formation éco-conduite.

Il ne faut pas oublier le parallélisme qui évite l’usure des pneus et les sollicitations mécaniques néfastes aux suspensions. Une vérification régulière de la géométrie permet d’économiser les pneus et le carburant. Le filtre à air doit être régulièrement changé pour éviter une perte de puissance car l’alimentation en carburant est calculée par rapport à la quantité d’air admise.

Au fur et à mesure, l’huile moteur s’appauvrit il perd ses propriétés thermiques et lubrifiantes. La perte de puissance est compensée par une augmentation de la consommation de carburant. Les vidanges doivent être régulières et effectuées de préférence avec des huiles de synthèse qui ont une durée de vie plus longue. Le carburant utilisé joue aussi un rôle, plus le carburant est dense, plus il contient de l’énergie. Certaines marques proposent du carburant qui contient moins d’énergie par litre, il faudra donc en utiliser plus.

L’éco-conduite permet une meilleure compréhension du fonctionnement d’un véhicule dans le respect de l’environnement. Inscrivez-vous à la formation de perfectionnement à la conduite post permis pour découvrir ces 5 règles plus en détails. Le formateur prodiguera à chaque stagiaire les conseils et les bons réflexes à mettre en application pour une formation à la conduite économique et écologique.

Contactez le service commercial

Pour en savoir plus sur le stage de formation éco-conduite et nos formations liées aux risques routiers, vous pouvez contacter le service commercial par téléphone au 02 51 00 09 10 ou par email. Vous pouvez aussi consulter directement les autres pages de formation :