Drogue au volant

Lors de la mise en place des dépistages salivaires, on a constaté une hausse des infractions relatives à la conduite sous l'emprise de stupéfiants de 153 % entre 2009 et 2010. En 2011, l'augmentation était de 18,4 %.

Objectifs de la formation

  • Connaître les principaux facteurs de l'insécurité routière
  • Connaître les différents produits classés comme stupéfiants
  • Appréhender les risques spécifiques de la conduite sous cannabis
  • Connaître les modalités de dépistage et de contrôle de la conduite sous cannabis
  • Connaître les sanctions encourues

La formation

Jour : 1 journée

Durée : 7 heures

Intervenant : Formateur en sécurité routière

Déroulement de la formation

La formation "sensibilisation aux risques liés à la conduite sous stupéfiants" se déroule sur une journée, soit 7 heures de formation. Elle est animée par un intervenant formateur en sécurité routière et peut se dérouler dans ou hors de l'entreprise. L'animateur aborde les grands chiffres de l'insécurité routière et la typologie des accidents. Puis, dans un second temps, il évoque différentes thématiques : les formes du cannabis, consommation, pratiques et usages, conséquences sur la conduite, polyconsommation, contrôle, droit pénal, accidentologie.

Conduite sous l'emprise de stupéfiants

Les produits stupéfiants constituent un danger pour la conduite automobile car leurs effets impactent directement le comportement du conducteur.

effets des stupefiants

Le cannabis altère la vision, l’audition et les capacités de coordination. Le temps de réaction s’allonge, la capacité de contrôle d’une trajectoire diminue et la réaction aux situations d’urgence se détériore. Certains types de cannabis à forte teneur en principes actifs peuvent provoquer une véritable ivresse.

Le nombre de victimes imputable au cannabis est de 230 tués par an sur les routes. La plupart des victimes ont moins de 25 ans.

Les effets du cannabis et de l'alcool se cumulent. Un conducteur positif à la fois au cannabis et à l'alcool a 14 fois plus de risques d'être responsable d'un accident mortel.  

Le dépistage de drogue au volant est possible en cas :

  • d’accident quelconque de la circulation,
  • d’infraction au code de la route punie d’une peine de suspension du permis de conduire,
  • d’excès de vitesse,
  • de non port de la ceinture de sécurité ou du casque,
  • lorsqu’il existe une ou plusieurs raisons de soupçonner que le conducteur a fait usage de stupéfiants même en l’absence d’infraction.

test salivaire stupefiants

Le dépistage de la drogue au volant est obligatoire en cas d’accident mortel ou en cas d’accident ayant entraîné des blessures, lorsque il existe une ou plusieurs raisons de soupçonner que le conducteur a fait usage de stupéfiants.

Il existe deux types de tests pour détecter la consommation de drogue au volant : urinaire et salivaire. Si le dépistage est positif ou en cas d’impossibilité de réaliser ce dépistage, un prélèvement de sang est effectué par un médecin pour confirmer la présence de produits stupéfiants.

Le cannabis reste détectable dans les urines plusieurs semaines après consommation. C'est pourquoi, lors d'un contrôle routier, après un test salivaire, une prise de sang est effectuée sur le conducteur.

Ce que dit le Code de la route sur la drogue au volant

La conduite (ou l’accompagnement d’un élève conducteur) sous l’influence de stupéfiants, quel qu’en soit le taux, est punie d’un retrait de 6 points du permis, et au maximum de 2 ans de prison et de 4500€ d’amende. Si le conducteur se trouve également en état alcoolique (0.5g/l dans le sang ou plus), les peines sont portées à 3 ans de prison et 9000€ d’amende.
Des peines complémentaires peuvent être prononcées en cas de drogue au volant (suspension du permis, travail d’intérêt général, stage de sensibilisation…).

Contacter le service commercial

Pour les formations Risques Routiers et Eco-Conduite, contactez le service commercial, par téléphone au 02.51.00.09.10 ou par e-mail.

Actualités du blog

  • La Sécurité Routière lance le simulateur d’impact pour sa nouvelle campagne de sensibilisation
    Le 22 mars 2017, la Sécurité Routière a mis en place une opération inédite en Île-de-France. Elle a mis en place un simulateur d’impact qui prend le piéton pris en flagrant délit de traverser... L'article La Sécurité Routière lance le simulateur d’impact pour sa nouvelle campagne de sensibilisation est apparu sur Blog ActiROUTE.
  • Les 6 propositions de la Prévention Routière pour le prochain Président de la République
    Il ne vous a sans doute pas échappé que nous sommes en pleine élection présidentielle. À cette occasion, l’Association Prévention Routière (APR) a soumis 6 propositions à l’ensemble des candidats, des propositions destinées à... L'article Les 6 propositions de la Prévention Routière pour le prochain Président de la République est apparu sur Blog ActiROUTE.
  • Téléphone portable et piéton : habitude dangereuse
    Les piétons ont tendance à avoir les yeux fixés sur le téléphone plutôt que sur leur environnement. Les Pays-Bas ont décidé de réagir : la ville de Bodegraven a installé une bande verte ou rouge... L'article Téléphone portable et piéton : habitude dangereuse est apparu sur Blog ActiROUTE.
  • Les Français et les feux tricolores
    Dans n’importe quel pays du monde, à partir du moment où l’on quitte son véhicule on devient piéton. Cependant ce changement de statut (de conducteur à piéton) implique un changement de comportement. Strasbourg contre... L'article Les Français et les feux tricolores est apparu sur Blog ActiROUTE.
  • La privatisation des radars mobiles
    L’expérimentation de la gestion externalisée des radars mobiles sera en vigueur dès le 24 février. Les flashs ne donneront pas lieu à une contravention lors de cette période. En effet, celle-ci doit servir à... L'article La privatisation des radars mobiles est apparu sur Blog ActiROUTE.
  • « Les radars, ça ne marche plus » ?
    Si la mise en place des radars automatiques a fait diminuer le nombre de tués sur les routes, ils ne seraient plus efficaces selon Rémy Rodriguez, le représentant de l’association 40 millions d’automobilistes en... L'article « Les radars, ça ne marche plus » ? est apparu sur Blog ActiROUTE.

Partenaires ActiROUTE

Nos bureaux sont ouverts du lundi au samedi de 8h00 à 19h00.