Téléphoner au volant : formation, sanctions - ActiROUTE

Téléphoner au volant

Téléphone au volant
En 2015, 960 000 points ont été retirés pour usage du téléphone au volant.

Depuis 2003, le téléphone tenu en main est interdit. Depuis 2015, la législation s’est renforcée en interdisant également les oreillettes Bluetooth et les kits mains libres. La mesure concerne l’ensemble des conducteurs : les conducteurs de voitures, de poids-lourds, de deux ou trois roues et aussi les vélos. Pourtant malgré les dangers, aujourd'hui un conducteur sur deux admet utiliser son téléphone en conduisant. Le but principal de la formation « téléphoner au volant » est de prévenir du risque routier que représente l’usage du téléphone portable. En effet, d’après l’association prévention routière téléphoner au volant multiplierait par 3 le risque d’accident.

Objectifs de la formation

Sensibiliser sur les dangers du téléphone au volant

En 2018, selon le CREDOC (Centre de recherche pour l'étude et l'observation des conditions de vie) 94% des français étaient équipés d’un téléphone portable. C’est un objet qui fait partie de la vie quotidienne et de nombreuses personnes ont du mal à s’en séparer même pendant qu’elles conduisent. Pourtant l’utilisation du portable représente un réel danger, il distrait le conducteur en détournant son attention, de ce fait il est moins concentré sur la route. Il a plus tendance à dévier de sa trajectoire ou à faire des écarts. Il faut savoir que même une seconde d’inattention peut entrainer de très graves conséquences, en agglomération à 50 km/h un conducteur parcourt 14 mètres.

Insécurité routière : les chiffres liés à l’utilisation du téléphone

D'après le baromètre de l’assurance Axa sur le comportement des Français sur les routes, l’utilisation du téléphone est devenue un fléau. En 2004, 22 % des conducteurs admettaient téléphoner au volant, aujourd'hui 70 % des personnes interrogées avouent utiliser leur smartphone pendant la conduite. Une personne sur 2 admet téléphoner au volant, une personne sur 4 envoie ou lit un SMS et une personne sur 2 consulte le GPS. Chez les jeunes, le phénomène serait encore plus inquiétant puisqu'ils seraient 83 % à l’utiliser en conduisant. Ce comportement multiplie par 3 le risque d’accident de la route et par 23 en cas de lecture ou de rédaction de SMS. D'ailleurs 1 accident sur 10 est lié à l’usage du téléphone au volant. Sur l’autoroute, le téléphone serait en cause dans 16 % des accidents mortels.

Solutions pour ne pas commettre d’infraction

Les téléphones portables sont des objets très utiles, il ne faut pas stigmatiser leur utilisation mais seulement respecter quelques règles de sécurité afin d’adopter une conduite responsable et rendre plus sûrs nos déplacements. Il ne faut jamais utiliser son téléphone mobile lorsque l’on est en train de conduire, que ce soit pour passer un appel, envoyer ou consulter un mail ou un SMS, écouter de la musique ou encore utiliser une application. Avant de prendre le volant, pour éviter toute distraction, éteignez ou mettez votre téléphone en mode silencieux ou en mode avion. Si vous recevez un appel demandez à un passager de répondre. Si vous devez utiliser votre téléphone, stationnez votre véhicule sur une place de stationnement prévue à cet effet. Enfin si vous êtes en train de parler avec une personne qui est en train de conduire, mettez fin à la conversation téléphonique.

Déroulement de la formation

La formation aux risques routiers liés à l'usage du téléphone se déroule sur une journée et dure sept heures. Elle est assurée par un intervenant formateur en sécurité routière et peut être organisée inter ou intra entreprises. Les participants sont amenés à réfléchir sur la gestion de leurs appels téléphoniques durant la phase de conduite. Durant la formation de sensibilisation aux risques liés à l’usage du téléphone, l'animateur abordera les thèmes de la tâche de conduite, l'influence du téléphone portable, l'accidentologie et les solutions à mettre en œuvre afin de limiter l'exposition au risque d'accident.

Sanctions relatives au téléphone au volant

Le téléphone portable au volant est interdit par le code de la route depuis 2003. Depuis 2015, sont également interdit tout dispositif susceptible d’émettre du son (utilisation d’un kit main libre, casque audio, oreillette Bluetooth…). L’interdiction du portable au volant est valable même lorsque le véhicule est arrêté (arrêt de la Cour de cassation du 2 février 2018). Le conducteur doit obligatoirement être garé sur une place de parking pour pouvoir utiliser son téléphone.

Téléphoner au volant est puni par une contravention de quatrième classe, le conducteur est passible d’un retrait de trois points et de 135 euros d’amende. Les jeunes conducteurs titulaire d’un permis probatoire devront aussi faire un stage de sensibilisation à la sécurité routière. Lorsqu'ils reçoivent le courrier recommandé avec accusé de réception (lettre 48N), ils disposeront de 4 mois pour s’inscrire au stage.

Contactez le service commercial

Pour en savoir plus sur la formation sur le téléphone au volant et les autres formations liées aux risques routiers, vous pouvez contacter le service commercial par téléphone au 02 51 00 09 10 ou par email. Vous pouvez aussi consulter directement les autres pages de formation :