Quand faire un stage de récupération de points de permis ? - ActiROUTE

Quand faire un stage de récupération de points ?

Quand faire un stage de récupération de points ?
Il est possible de faire un stage de récupération de points dès le premier retrait de points.

Le système du permis à points français permet à un conducteur qui a subi une perte de points de pouvoir les récupérer. Pour reconstituer son capital points, il peut soit attendre un certain délai sans commettre de nouvelles infractions routières, soit choisir d’effectuer un stage de récupération de points de permis. Le stage de sensibilisation permet de récupérer quatre points. Pour les conducteurs qui se demandent : quand faire un stage récupération de points ? Pour avoir le nombre de points maximum sur le permis, il faut s’inscrire à une session de stage dès que son solde de points atteint huit points.

À partir de quel moment ai-je intérêt à faire un stage de récupération de points de permis ?

Vous vous demandez : quand faire un stage de récupération de points ? Depuis la loi Loppsi 2 de 2011, tous les conducteurs titulaires d’un permis définitif ou les jeunes conducteurs avec un permis probatoire ont la possibilité de s’inscrire à un stage pour récupérer des points une fois par an. Le stage volontaire est possible dès le premier retrait de points. Il n’est pas prudent d’attendre un solde de points de permis trop bas pour faire le stage car dans ce cas le permis risque de faire l’objet d’une invalidation pour perte totale de points si une ou plusieurs nouvelles infractions sont commises.

Les titulaires d’un permis définitif

Un stage de sensibilisation à la sécurité routière permet de recréditer son permis de quatre points sans dépasser le plafond maximum de douze points. Notre conseil est d’effectuer un stage dès que vous avez perdu quatre points c’est-à-dire dès que votre solde de points est à huit. Cette démarche va vous permettre de sécuriser votre permis de conduite. Ainsi, après les deux jours consécutifs de formation, vos points seront crédités sur votre titre et vous aurez toujours vos douze points.

Si vous avez reçu la lettre simple 48M envoyé par le ministère de l’intérieur, cela signifie que votre solde de points a atteint un seuil critique et que vous ne disposez plus que de six points ou moins sur votre permis de conduire. Le courrier vous invite à suivre un stage de récupération de points de façon volontaire. Il est vivement conseillé de s’inscrire à un stage permis à points dans un centre agréé car en commettant une seule infraction grave (excès de vitesse supérieur à 50 km/h ou alcool au volant) ou un délit vous pouvez perdre vos six points restants et dans ce cas votre permis sera invalidé.

Les conducteurs novices en période probatoire

Quand faire un stage de récupération de points de permis lorsque l’on est jeune conducteur ? Comme pour les conducteurs expérimentés, pendant la période probatoire les jeunes conducteurs peuvent suivre un stage en respectant un délai d’un an et un jour entre deux stages. Ils pourront récupérer jusqu’à 4 points dans la limite de leur plafond de points. Dans le cas d’un apprentissage classique de la conduite, ce plafond est de 6 points à l’obtention du permis de conduire, de 8 points après une année, de 10 points la deuxième année et de 12 points la troisième année. La période probatoire des conducteurs ayant suivi la conduite accompagnée est réduite à 2 ans, ainsi leur solde de points est de 9 points la première année et de 12 points la seconde année.

Il faut savoir qu’en commettant une infraction qui entraine un retrait d’au moins trois points (téléphone au volant ou non-port de la ceinture de sécurité par exemple), les jeunes conducteurs devront suivre un stage obligatoire de récupération de points. À partir de la réception de la lettre recommandée avec accusé de réception 48N qui notifie du retrait de trois points ou plus, le contrevenant disposera de 4 mois pour faire le stage. Après la formation, le jeune conducteur peut faire une demande de remboursement de l’amende auprès du trésor public. Pour cela, il devra joindre à sa demande son attestation de stage.

Quand faire un stage de récupération de points pour sauver son permis ?

Si vous n’avez que très peu de points sur votre permis, participez à un stage dès maintenant peut vous permettre de préserver votre permis. Par exemple, vous n’avez plus que 4 points sur votre permis et vous venez d’être flashé à un radar automatique de feu. Dans ce cas, le non-respect de l’arrêt au feu constitue une contravention de 4ème classe, l’infraction est sanctionnée par une amende forfaitaire de 135 € et par le retrait de 4 points. Est-ce trop tard pour faire un stage ? Non mais vous devez agir rapidement. En effet, il existe un délai entre la date de l’infraction et la date effective de retrait de points.

Inscrivez-vous à une formation de récupération de points le plus vite possible. Si vous n’avez pas encore reçu le courrier recommandé 48SI, il est encore temps. En faisant un stage, le délai de récupération de points est quasi-immédiat : les points sont crédités dès le lendemain du deuxième jour de stage en la date de valeur. Ainsi même quand les 4 points seront retirés votre solde ne sera pas nul et vous pourrez conserver le droit de conduire. Rappelons qu’en cas d’invalidation du permis de conduire, il faudra attendre un délai de six mois pour repasser l’examen du permis. De plus, vous devrez vous soumettre à ses frais à un examen médical et à des tests psychotechniques.