Sensibilisation aux risques liés à la conduite sous stupéfiants

Stupéfiants au volant
Les drogues sont des psychoactifs, c'est-à-dire qu'ils agissent directement sur le cerveau et modifient l'état de conscience et de perception.

Les chiffres provisoires de 2016 montrent que dans 22 % des accidents mortels, on constate la présence de stupéfiants. En 2015, 501 personnes ont perdu la vie dans un accident impliquant un conducteur sous emprise de stupéfiants. Le but de la formation aux risques routiers est de se sensibiliser à ces risques.

Objectifs de la formation

  • Connaître les principaux facteurs de l'insécurité routière
  • Connaître les différents produits classés comme stupéfiants
  • Appréhender les risques spécifiques de la conduite sous cannabis
  • Connaître les modalités de dépistage et de contrôle de la conduite sous cannabis
  • Connaître les sanctions encourues

Déroulement de la formation

La formation "sensibilisation aux risques liés à la conduite sous stupéfiants" se déroule sur une journée, soit 7 heures de formation. Elle est animée par un intervenant formateur en sécurité routière et peut se dérouler dans ou hors de l'entreprise. L'animateur aborde les grands chiffres de l'insécurité routière et la typologie des accidents. Puis, dans un second temps, il évoque différentes thématiques :

  • les formes du cannabis, 
  • consommation, 
  • pratiques et usages,
  • conséquences sur la conduite,
  • polyconsommation,
  • contrôle,
  • droit pénal,
  • accidentologie.

Conduite sous l'emprise de stupéfiants

Les produits stupéfiants constituent un danger pour la conduite automobile car leurs effets impactent directement le comportement du conducteur. Le cannabis altère la vision, l’audition et les capacités de coordination. Le temps de réaction s’allonge, la capacité de contrôle d’une trajectoire diminue et la réaction aux situations d’urgence se détériore. Certains types de cannabis à forte teneur en principes actifs peuvent provoquer une véritable ivresse. La plupart des victimes ont moins de 25 ans. Les effets du cannabis et de l'alcool se cumulent. Un conducteur positif à la fois au cannabis et à l'alcool a 14 fois plus de risques d'être responsable d'un accident mortel. Le dépistage de drogue au volant est possible en cas :

  • d’accident de la circulation,
  • d’infraction au code de la route punie d’une peine de suspension du permis de conduire,
  • d’excès de vitesse,
  • de non port de la ceinture de sécurité ou du casque,
  • lorsqu’il existe une ou plusieurs raisons de soupçonner que le conducteur a fait usage de stupéfiants même en l’absence d’infraction.

Le dépistage de la drogue au volant est obligatoire en cas d’accident mortel ou en cas d’accident ayant entraîné des blessures, lorsque il existe une ou plusieurs raisons de soupçonner que le conducteur a fait usage de stupéfiants. Il existe deux types de tests pour détecter la consommation de drogue au volant : urinaire et salivaire. Si le dépistage est positif ou en cas d’impossibilité de réaliser ce dépistage, un prélèvement de sang est effectué par un médecin pour confirmer la présence de produits stupéfiants. Le cannabis reste détectable dans les urines plusieurs semaines après consommation. C'est pourquoi, lors d'un contrôle routier, après un test salivaire, une prise de sang est effectuée sur le conducteur.

Ce que dit le code de la route sur la drogue au volant

La conduite (ou l’accompagnement d’un élève conducteur) sous l’influence de stupéfiants, quel qu’en soit le taux, est punie d’un retrait de 6 points du permis de conduire français, et au maximum une peine de prison de 2 ans et de 4500€ d’amende. Si le conducteur se trouve également en état alcoolique (0.5g/l dans le sang ou plus), les peines sont portées à 3 ans de prison et 9000€ d’amende. Des peines complémentaires peuvent être prononcées en cas de drogue au volant (suspension de permis, travail d’intérêt général, stage de sensibilisation…).

Contactez le service commercial

Pour en savoir plus sur la formation sur les stupéfiants au volant et les autres formations liées aux risques routiers, vous pouvez contacter le service commercial par téléphone au 02 51 00 09 10 ou par email. Vous pouvez aussi consulter directement les autres pages de formation :