Quand utliser ses feux de voiture ?

Dans une optique de conduire en toute sécurité, connaître les différents feux d'un véhicule est primordiale, notamment lesquels allumer selon les conditions climatiques. En effet, les usagers de la route n'utiliseront pas toujours les mêmes optiques en temps de pluie et en temps de brouillard. Les règles d'utilisation des feux sont expliquées dans le code de la route. Ne pas les respecter vous expose à des sanctions, de 22 € au minimum et pouvant aller jusqu'à 375€.

Feux de voiture
Le type de feux allumé est mentionné sur le tableau de bord, tout comme l'usage du clignotant.

Quels feux de voiture en ville ?

L’utilisation des feux diffère selon la situation des conducteurs.

Feux de position

Également appelés veilleuses, les feux de position permettent d'être vu à 150 mètres. Ils peuvent être utilisés lorsque la visibilité diminue, que ce soit parce que la nuit commence à tomber ou bien qu'il commence à pleuvoir. Lorsqu'il fait nuit, les automobilistes peuvent s'en servir uniquement dans des villes bénéficiant d'un éclairage public. En d'autres termes, l'usage de ces phares est plutôt limité.

Feux de croisement

Tout comme les veilleuses, ces feux offrent une visibilité notable, aussi bien pour le conducteur au volant qu'aux autres usagers de la route. Ils sont utilisés en de nombreuses circonstances dans les agglomérations :

  • Aussi bien en journée qu'en soirée
  • Peu importe les conditions météorologiques
  • Avec ou sans éclairage public

Plus concrètement, les feux de croisement doivent être de jour comme de nuit, quand les conditions extérieures l'exigent (pluie, neige, nuit). Ils permettent de voir à 30 mètres devant le véhicule.

Feux de route et feux de brouillard

Contrairement aux phares optiques précédents, ils sont utilisés en de rares occasions. Il faut allumer les feux lorsqu'il n'y a aucune luminosité en ville la nuit. Lorsqu'un usager en croise un autre, un automobiliste par exemple, il doit les éteindre pour mettre ses feux de croisement, afin de ne pas l'éblouir. Idem, bien sûr, si un véhicule se trouve devant lui à quelques mètres. Il en est de même pour les feux de brouillard. Les feux de brouillard avant s'allument qu'en cas de brouillard, de forte pluie et de neige. Les feux arrière s'allument seulement en cas de brouillard et de neige.

Quels feux de voiture ailleurs ?

Les règles du code de la route restent sensiblement qu'en ville. L'allumage des feux s'effectue selon les conditions climatiques.

En temps normal

L’utilisation des phares de voiture est simple. En journée, vous n'avez pas besoin de vous en servir. Lorsque la nuit tombe / est tombée, les feux de route peuvent être allumés s'il n'y a aucun conducteur en face. Quand un conducteur arrive en face ou se situe à quelques mètres, les feux de croisement doivent être utilisés afin d'éviter tout éblouissement. Effectivement, la lumière blanche perturbera le champ de vision de l'usager de la route en face, l'aveuglant presque parfois.

Lors d'une intempérie

Le type de feux de voiture varie selon le contexte de conduite. Il dépend principalement de la vision qu'aura le conducteur. En cas de pluie légère, il roulera avec les feux de croisement allumés. Si la pluie s'intensifie, il pourra utiliser aussi ses feux antibrouillard avant. En cas de chute de neige, il ne pourra se servir en plus de ses antibrouillards arrière. S'il y a du brouillard épais, allumer les phares antibrouillard est bien entendu impératif pour mieux voir et être vu.

En cas d'arrêts imprévus

Il peut arriver qu'un conducteur soit contraint de s'arrêter et de se garer sur la chaussée, comme pour changer un pneu crevé. Dans ces cas-là, il doit mettre les feux de détresse afin d'avertir les autres usagers de son arrêt. Il devra alors se vêtir d'un gilet de haute visibilité puis placer un triangle de signalisation à au moins 30 mètres de son véhicule. L'allumage des phares de détresse s'effectue également en cas de ralentissement anormal sur la route, derrière un tracteur par exemple.

Quelles sanctions pour des feux mal/non utilisés ?

Toute personne ne respectant pas les règles relatives aux feux de voiture s'expose aux sanctions prévues dans le code de la route.

Contravention de 2ème classe

Cette contravention prévaut lorsqu'un automobiliste fait un usage erroné de ses feux de détresse. Il risque alors une amende de :

  • 22 € (minorée = paiement en moins de 15 jours)
  • 35 € (paiement entre 15 et 45 jours)
  • 75 € (majorée = paiement après 45 jours)

Le télépaiement de l'amende rallonge le délai de paiement de l'amende avant la majoration.

Contravention de 3ème classe

Lorsque l'intensité des feux commence à diminuer, il faut changer l'ampoule (ou les ampoules) en question. Un système d'éclairage défectueux est passible d'une amende prévue dans le chapitre II bis intitulée "Amende forfaitaire et amende forfaitaire majorée (Articles R48-1 à R49-8)" : 68 # d'amende forfaitaire. L'immobilisation du véhicule est aussi possible.

Contravention de 4ème classe

Cette contravention concerne davantage de conducteurs. Elle peut avoir lieu lorsque les plein phares restent allumer alors qu'ils ne le devraient pas l'être. Dans ce cas-là, un conducteur risque de payer une :

  • Amende minorée de 90 €
  • Amende forfaitaire de 135 €
  • Amende majorée de 375 €

Laisser allumer ses feux de circulation n'entraîner pas de retrait de points. Par contre, en cas défaut d'utilisation des feux de croisement ou de route, il perdra en plus de l'amende 4 points sur son permis de conduire.