Savez-vous ce qu'est une voiture gagée ? - ActiROUTE

Savez-vous ce qu'est une voiture gagée en France ?

On dit qu’une voiture est gagée lorsqu’un créancier dispose d’une garantie sur celle-ci. C’est dans le but de garantir le paiement d’une dette, en cas d’emprunt par exemple que le créancier peut prendre cette garantie. Le propriétaire d’une voiture gagée ne peut donc pas en principe la vendre. Dons si vous envisagez d’acheter une voiture d’occasion, assurez-vous que celle-ci ne soit pas gagée.

Voiture gagée
Dans le but de garantir le remboursement d’un emprunt, un véhicule peut être gagé.

Qu’est-ce qu’une voiture gagée ?

Un véhicule est dit « gagé » lorsqu’un créancier détient une garantie qui empêche normalement sa vente jusqu'à la levée du gage. Ce créancier peut être une banque, une société de crédit ou même l’état dans certains cas. Dans la majorité des situations, le gage est lié à un emprunt qu’a contracté le propriétaire du véhicule auprès d’un organisme de crédit afin d’acheter le véhicule. La voiture reste donc gagée au profit du créancier jusqu’à la fin du remboursement de l’emprunt.

Le gage automobile a été institué par la loi du 29 décembre 1934 afin d’encourager les ventes à crédit et de protéger les constructeurs contre les impayés. Il porte sur les véhicules terrestres à moteur et sur les remorques immatriculées. Il s’agit d’un gage sans dépossession, son propriétaire peut donc utiliser le véhicule.

Les modalités d’enregistrement de gage sont précisés dans l’ordonnance n°2006-346 du 23 mars 2006.

Achat d’un véhicule d’occasion : demander le certificat de non gage

La vente d’un véhicule entre particuliers ou auprès d’un professionnel nécessite de réaliser un certains nombre de démarches administratives. L’obtention du certificat de non gage fait partie des documents que doit obligatoirement remettre un vendeur. Ce document aussi appelé CSA (Certificat de Situation Administrative) sert à prouver l’absence de gage sur le véhicule et l’absence d’inscription d’opposition au transfert du certificat d’immatriculation (dans le cas d’un véhicule volé par exemple).

Pour obtenir gratuitement votre CSA, vous pouvez faire votre demande de certificat de non gage sur le site internet Histovec ou vous adresser à des plateformes agréées par le ministère de l’Intérieur pour faire cette démarche à votre place.

Vous devrez renseigner les champs suivants :

  • La date de première mise en circulation
  • La date du certificat d’immatriculation
  • Les informations relatives au titulaire de la carte grise

D’autre part, voici la liste des documents nécessaires pour vendre un véhicule :

  • Le formulaire Cerfa 15776*01 appelé aussi certificat de cession qui sera à remplir par l’ancien et le nouveau propriétaire
  • La carte grise ou le certificat d’immatriculation du véhicule
  • Le certificat de situation administrative (ou certificat de non-gage)
  • La preuve d’un contrôle technique datant de moins de 6 mois en cas de vente à un particulier et si le véhicule a plus de 4 ans
  • Déclarer la cession du véhicule en ligne et fournir le code de cession à l’acheteur

Que faire si vous avez acheté une voiture gagée ?

Lors de l’achat d’une voiture, il faut s’assurer qu’il ne s’agit pas d’un véhicule gagé car si c’est le cas, il ne sera pas possible d’immatriculer un véhicule et obtenir une nouvelle carte grise. Ce certificat doit dater de moins de 15 jours.

Obtenir la levée du gage

Si vous ne saviez pas que la voiture était gagée, vous devez prendre contact avec le vendeur par courrier recommandé avec accusé de réception afin qu’il fasse les démarches nécessaires pour la levée du gage, c’est-à-dire qu’il solde ses dettes. Normalement, il n’est pas possible de vendre sa voiture gagée mais le créancier peut autoriser la vente si par exemple le nouveau propriétaire s’engage à prendre en charge le solde du crédit auto.

Faire annuler la vente

Si le vendeur ne vous a pas remis le certificat de non gage et qu’il s’avère que le voiture est gagée, vous devrez demander à la justice de faire annuler la vente. Dans la plupart des cas et si la somme en jeu est conséquente, il conviendra de s’adresser à un avocat. Ce spécialiste du droit s’occupera de réaliser les procédures judiciaires à votre place.